🌴Le compostage en entreprise

Publié le : 22 juin 2023
Si vous voulez avoir de l'impact, ne restez pas les bras croisés !
Inscrivez-vous à "Scale ton impact", la newsletter à lire pour progresser et agir sur l'éco-responsabilité de son entreprise.
Introduction de Racine sur le compostage en entreprise

Qu'est-ce que le compostage ?

Qu'est ce que le compostage ?

En présence d'humidité, d'air et d'oxygène, les matières organiques se décomposent, sans pourrir, et se transforment en une nouvelle matière riche en nutriments et en eau, qui s'apparente visuellement à de la terre, mais qui en réalité beaucoup plus nourrissante. C'est la raison pour laquelle ce compost est utilisé, à terme, comme fertilisant des sols.

Aujourd'hui composter ses déchets organiques ou biodéchets est une forme de recyclage naturel et entre dans la règle des 5 R :

  1. Refuser tous les produits à usage unique et privilégier les achats sans déchet ;
  2. Réduire la consommation de biens ;
  3. Réutiliser ou Réparer tout ce qui peut l'être ;
  4. Recycler tout ce qui ne peut pas être réutilisé ;
  5. « Rendre à la terre Â», composter tous les déchets organiques.

Ce compostage se fait dans un composteur pendant plusieurs semaines, plusieurs mois, le temps que les matières se décomposent.

Que mettre dans un composteur ?

Pour bien fonctionner le composteur doit être alimenté d'un équilibre entre des déchets humides (dits “déchets verts”) et des déchets secs (dits “déchets bruns”) à hauteur de 40% pour les premiers et 60% pour les seconds.

  • Déchets humides = épluchures, restes de fruits et de légumes, restes de pain humidifié, marc à café, feuilles mortes, gazon, fleurs, etc.
  • Déchets secs = fruits secs, filtre à café, cartons et papiers (non imprimés et coupés en morceaux), écorces, fumiers, mouchoirs, essuie tout, foin, paille, copeaux de bois, etc.

À éviter : agrumes (sauf coupés en très petits morceaux), poissons, viandes, os, restes alimentaires cuits, ail, algues, coquillages, laitages, centre de feu de bois, coquilles d'oeufs (sauf en petite quantité), sachet de thé (se décompose mal dans les composteurs individuels, mais bien dans ceux industriels), etc.

Quelques informations

Quelques informations

Depuis le 1 janvier 2023, les entreprises produisant ou détenant plus de 5 tonnes de biodéchets par an sont tenues à l'obligation de composter (avant cette date il s'agissait de 10 tonnes).

Le compostage se rapproche de la méthanisation qui est un processus par lequel on brasse et chauffe pendant un à deux mois les matières organiques dans un méthaniseur afin d'obtenir du digestat (fertilisant) et de l'énergie renouvelable (biogaz).

À partir du 1 janvier 2025, tout citoyen doit avoir à sa disposition une solution lui permettant de ne pas jeter ses biodéchets dans les ordures ménagères. Il appartient donc aux collectivités de mettre en place des composteurs ou méthaniseurs à disposition de chaque citoyen.

Comment composter les biodéchets de son entreprise ?

Comment composter les biodéchets de son entreprise ?
  • “Où mon entreprise produit des biodéchets ? ” Cela peut être par exemple en cuisine, dans la salle de pause, etc.
  • “Qui produit des biodéchets dans mon entreprise ?” Peut être vos salarié·e·s, les cuisiniers, ou encore vos clients s'il s'agit d'une entreprise de restauration.
  • “Quelle quantité de biodéchet mon entreprise produit ou détient ? ” Il est essentiel ici de mesurer régulièrement la quantité de biodéchets produits par l'entreprise. Cela permet de se situer au niveau de la loi.
  • “Quelle gestion est déjà mise en place des biodéchets ?” Avant de savoir quoi faire il est nécessaire de savoir ce qui est fait.

Dès lors que vous avez établi ce cadre vous pouvez vous attarder sur les solutions pour composter ses biodéchets :

  • Mettre en place un composteur en extérieur, si vous en avez un. Vous pouvez vous renseigner auprès d'entreprises privées mais également et surtout auprès des collectivités territoriales. Enfin vous pouvez facilement en créer un avec les plus motivés de vos salarié·e·s.
  • Mettre en place un composteur en intérieur, par exemple un lombricomposteur. Les lombricomposteurs ne dégagent pas d'odeur et ne nécessitent pas beaucoup d'entretien. Ce sont les lombrics (petits vers) qui s'occupent du boulot. Il existe même des lombricomposteurs qui sont également des pots de plantes, cela vous permettra de mettre un peu de plantes dans les locaux, sans avoir à leur fournir un entretien trop contraignant. Il existe d'autres solutions que le lombricomposteur, qui prennent plus de place mais qui sont plus efficaces. C'est notamment le cas du composteur mis au point par Upcycle.
  • Jeter vos biodéchets dans les composteurs collectifs de la ville (uniquement si vous en avez une quantité dérisoire).
  • Faire appel à une entreprise de collecte des biodéchets. En effet, si mettre en place un composteur est trop compliqué en interne il existe de plus en plus d'entreprises qui viennent collecter les biodéchets (en vélo quand il s'agit des grandes villes) afin de les composter, puis de revendre le compost final. Par exemple à Paris (et d'autres grandes villes) vous pouvez faire appel à l'entreprise Les Alchimistes, ou encore à Lyon à OuiCompost.

Quels sont les avantages pour une entreprise de composter ses biodéchets ?

  • Réduit les coûts de gestion de déchets : en diminuant la quantité de déchets à faire traiter vous diminuez nécessairement le coût total de la gestion des déchets.
  • Place l'entreprise comme un acteur de l'économie circulaire (surtout si le compost est réutilisé directement en interne pour un potager).
  • Contribue à la protection et la préservation de l'environnement car moins de déchets doivent être traités.
  • Sensibilise et motive les collaborateurs·rices dans l'importance de trier et recycler ses déchets.

Nos conseils

Il est nécessaire de brasser régulièrement le compost. Si vous avez opté pour un composteur en interne, vous pouvez répartir son entretien entre vos collaborateurs·rices les plus motivé·e·s.

Vous pouvez proposer à vos collaborateurs·rices de rapporter leurs propres biodéchets afin d'alimenter le composteur et de les sensibiliser.

Nos conseils

Évitez de jeter vos biodéchets d'entreprise dans les bacs à compost collectifs de la ville, sauf si la quantité est dérisoire.

Continuez à agir...
... grâce à l'un de nos autres articles de blog !
28 août 2023
Nos 10 conseils RSE pour avoir une communauté de parties prenantes bienveillante🙏

Les parties prenantes, notamment au regard de la norme ISO 26 000, sont une composante essentielle d’une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). En mettant au centre de la RSE les attentes et besoins des parties prenantes, aussi bien interne qu’externe, l’entreprise peut développer une réelle politique responsable, aussi bien au niveau économique, social, sociétal, qu’environnemental.

Continuer à lire ...
31 juillet 2023
La végétalisation des bureaux 🌱

En cherchant à décupler le bien-être au travail, des entreprises ont donc fait le choix de passer par la végétalisation des locaux professionnels, des bureaux collectifs et individuels. Cette technique s’est développée à grande échelle ces vingt dernières années. On a vu se multiplier l’apparition des murs végétaux, des plantes de bureaux, des potagers collaboratifs, etc…

Continuer à lire ...
21 juillet 2023
🌴Créer un événement éco-responsable

Un évènement éco-responsable (ou éco-conçu) est un évènement, par exemple une conférence, un festival ou toute autre forme d‘évènement possible, qui a été conçu de telle sorte à réduire son empreinte carbone et son impact sur l’environnement et la biodiversité.

Continuer à lire ...
1 2 3 … 12