Le télétravail a-t-il un impact sur l’environnement ?

Publié le : 17 février 2022
Si vous voulez avoir de l'impact, ne restez pas les bras croisés !
Inscrivez-vous à "Scale ton impact", la newsletter à lire pour progresser et agir sur l'éco-responsabilité de son entreprise.

Le télétravail est-il bénéfique pour l’environnement ?

Avec la crise sanitaire, nous avons quasiment tous vécu plusieurs mois chez nous derrière notre écran d’ordinateur loin de la machine à café du bureau. Tous ces trajets domicile/travail évités, il est normal de se demander si le télétravail engendre d’autres impacts néfastes pour notre chère planète ou si au contraire, on lui rend service en restant au chaud chez nous, tout en travaillant.

Tout d’abord, le télétravail est une tendance due à la situation sanitaire, prédestinée à se poursuivre. En effet, selon Hubspot, 26% des actifs français sont en télétravail 3,6 jours en moyenne par semaine. Cela représente 1 français sur 4 pour plus de 50% du temps travaillé. Ils sont 80% à vouloir continuer avec ce format de travail, même lorsque le Covid s’arrêtera. Les télétravailleurs préfèrent même cette pratique à 78%.

Le télétravail et ses petits plus pour l’environnement !

Le télétravail a des avantages dans la réduction de certains impacts sur l’environnement. En effet, si on travaille de chez soi, il est évident que cela réduit les trajets domicile/travail. En 2020, on a noté une diminution de 65% des déplacements entre le domicile et le travail et une diminution de 35% des distances parcourues. L’ADEME a alors estimé le bénéfice environnemental de 271 kg eCO2 ainsi qu’une réduction de 3300 tonnes de CO2.

petit

Dans son étude, l'ADEME a alors expliqué : « Le télétravail offre donc un potentiel considérable de réduction de la mobilité avec des effets favorables sur la congestion et les émissions de gaz à effet de serre et polluants ».

De plus, qui dit télétravail, dit que les bureaux sont moins utilisés et que les effectifs en présentiel sont moindres. Par conséquent, les entreprises utilisent moins de ressources : électricité, éclairage ou eau. Même si les salariés travaillent et utilisent cette énergie directement depuis chez eux, cela évite de chauffer ou climatiser une grande surface ou 2 surfaces différentes.

L’utilisation d’un espace au sol moins important permet aussi de minimiser les besoins en construction futurs. C’est le cas uniquement si l’entreprise fait l’effort de diminuer la taille de ses bureaux ou si elle en mutualise l’utilisation.

Sur ces points, cela dépend donc de chaque situation, il est difficile d’en tirer une conclusion sur l'impact de manière claire.

Pour réaliser une évaluation d’impact et/ou un bilan carbone sur votre entreprise, vous pouvez faire appel à Greenscale.

Est-ce une solution miracle ?

Il n’existe pas de solution miracle. Certes, le télétravail permet de réaliser des réductions d'émissions de CO2 mais il engendre aussi un effet rebond insoupçonné.

Une des ambiguïtés forte du télétravail, c’est qu’une journée de télétravail n’est pas une journée sans déplacements ! Généralement, le trajet domicile/travail (avec ses arrêts sur le chemin comme pour déposer les enfants à l’école) a été remplacé par des trajets courts en étoile autour du domicile.

Pour éviter ce fameux “effet rebond” sur les déplacements, voici quelques conseils pratiques :

  • Continuez à mutualiser vos trajets comme vous le faisiez en allant au bureau,
  • Privilégiez la mobilité durable (transports en commun, vélo, covoiturage). C’est aussi un bon moyen d’avoir une activité physique régulière si vous choisissez le vélo ou la marche !
  • Changez vos habitudes pour les commerces de proximité
  • Mutualisez vos déplacements avec vos voisins (petites courses, école, activités associatives ou extrascolaires, etc.)
  • Si vous décidez de déménager plus loin de la ville vu que vous avez moins besoin de venir au bureau, choisissez un endroit accessible en train ou transports en commun.

Comme mentionné plus haut, il y a un transfert des impacts du bureau, à la maison. Mais la bonne nouvelle c’est qu’il est totalement possible de réduire cet impact même dans votre nouveau bureau ! Voici quelques idées :

  • Ne pas oublier d’éteindre votre ordinateur et vos écrans après la journée de travail
  • Débranchez vos prises, pour ne pas continuer à consommer de l’électricité
  • N’imprimez que si nécessaire
  • Diminuer votre chauffage d’un ou deux degrés en optant pour un plaid sur vos genoux ou un pull de plus (Un degré en moins contribue à faire diminuer votre facture de 5,4 à 7%).
chauffage""

Le télétravail et la pollution numérique

Le principal point noir du télétravail est évidemment la pollution numérique générée par un travail totalement digital. Au premier confinement, nous avons pu observer 30% d’augmentation pour la consommation internet et pour les données mobiles. Mais aussi, 20% d’augmentation pour le streaming (visionnage de vidéos en ligne). C’est une augmentation qui porte les émissions de gaz à effet de serre à 4% des émissions mondiales !

Si vous voulez comprendre tous les impacts environnementaux et sociétaux du numérique, cela faisait l’objet d’une de nos premières newsletters 'Scale ton Impact'. En vous inscrivant ici, vous pouvez accéder à tous nos anciens envois !

Concernant les visioconférences, elles génèrent une consommation d’énergies liées au transfert de données, à la sollicitation des serveurs et au fonctionnement de nos appareils. Et ces consommations d’énergie sont multipliées par trois lorsque la visioconférence se fait avec partage de vidéo. L'ADEME évalue cet effet visioconférence à 2,6 kg eqCO2 par an et par jour de télétravail.

Chez GreenScale, nous sommes en remote office alors c’est évidemment un impact qui nous concerne beaucoup ! Nous avons rassemblé quelques conseils pour vous :

  • Choisissez l’outil de vidéoconférence qui consomme le moins (Google Meet pour nous). Voir l’étude de GreenSpector
  • Réduisez au maximum la définition de votre vidéo lorsque vous avez besoin de la vidéo
  • N’utilisez que l’audio pour les échanges rapides et/ou du quotidien (avec les collègues par exemple), c’est finalement comme lorsque vous décrochiez votre téléphone (chez nous, on utilise Pesto)
  • Coupez votre vidéo lorsque vous partagez votre écran et invitez vos participants à faire de même (on se concentre sur une image à la fois de toute façon)
  • Optimisez le temps en réunion (en plus, cela vous fait gagner du temps sur votre journée!)
Screenshort télétravail
Screenshot de Pesto, pendant notre réunion du lundi matin

Les visioconférences ne sont pas vos seuls moyens d’agir, en voici quelques autres :

  • Toujours privilégiez la connexion Wifi ou Ethernet au lieu du réseau mobile
  • Dans vos mails : Evitez de multiplier les destinataires, créez des pièces jointes légères à l’envoi, remplacez les pièces jointes lourdes par un lien hypertexte ou URL, pensez à des sites de dépôt temporaire (tel que https://www.transfernow.net/ )
  • Dans votre utilisation d’Internet : Faites une recherche précise sur votre moteur de recherche, fermez les onglets que vous n’utilisez pas, limitez les animations flash, enregistrez les sites que vous visitez souvent en favori.
  • L’écoconception de votre site web : Cela permettra un meilleur impact de vos visiteurs lorsqu’ils explorent votre site. Et pour cela, Greenscale peut vous accompagner grâce à un atelier : “Intégrer l’écoresponsabilité à votre site web/e-commerce”. Nous vous y donnerons toutes les tips et astuces pour avoir un site web plus écologique !

Pour communiquer auprès de vos salarié.e.s, n’hésitez pas à télécharger la plaquette de l’ADEME : Eco-responsable au bureau.

Pour lire ou relire nos précédents articles :

Continuez à agir...
... grâce à l'un de nos autres articles de blog !
14 juin 2022
Pourquoi la livraison à domicile est-elle un problème écologique et social ? Discutons du « dernier kilomètre » pour l’e-commerce !

L’e-commerce s’est énormément développé ces dernières années. C’est à la fois une concurrence aux petits commerces de proximité, une opportunité pour des jeunes marques de se développer sans local et une facilité pour les consommateurs d’acheter des produits non vendus près de chez eux. Cependant, l’e-commerce engendre des livraisons personnalisées, souvent effectuées en véhicule thermique. Cela augmente les émissions de GES inhérentes à ces déplacements. Nous allons parler en particulier de ce qu’on appelle le « dernier kilomètre » qui se révèle le plus impactant de manière écologique et sociale.

Continuer à lire ...
19 mai 2022
Les actions éco-responsables en entreprise pour surmonter son éco-anxiété

Il paraîtrait que l’on passe la moitié de sa journée au travail. C'est l'occasion d'initier vos collègues à la transition écologique collective et efficace en entreprise, vous ne trouvez pas ? 🤔 Cet article vous présente les actions écoresponsables en entreprise pour surmonter l'éco-anxiété. La prise de conscience écologique étant en effervescence, nombreux sont les […]

Continuer à lire ...
19 avril 2022
L'éco-conception web : Un avantage en entreprise ?

Nous réalisons actuellement une refonte de notre site web en le rendant éco-conçu. Pour l’occasion, nous avons décidé de vous présenter le concept d'éco-conception, quel est son intérêt et comment l’appliquer à votre site web. L'éco-conception est définie par la norme ISO 14062 comme les principes de base pour prendre en compte l’environnement dans la […]

Continuer à lire ...
1 2 3 9