Les 6 bonnes pratiques pour rendre votre site web éco-responsable

Publié le : 12 octobre 2022
Si vous voulez avoir de l'impact, ne restez pas les bras croisés !
Inscrivez-vous à "Scale ton impact", la newsletter à lire pour progresser et agir sur l'éco-responsabilité de son entreprise.
Image : Céline TAVARD
Céline TAVARD

Nous avions déjà abordé l'éco-conception web (ses avantages et la démarche) dans un précédent article.

Pour ce nouvel article, un point de vue développeur était intéressant. Aussi, nous avons fait appel à Céline de Dev’Impulse, éco-conceptrice de site web depuis 3 ans. Elle vous explique comment rendre votre site internet plus écologique.

Les entreprises intègrent de plus en plus la notion d’écologie à leur activité et cherchent à agir en faveur du climat. Simple argument marketing ou véritable mission, l’écologie devient une préoccupation business.

Si vous avez un site web, vous avez une carte à jouer pour essayer de diminuer l’empreinte carbone d’Internet. Et cela n’a rien de compliqué : Voici quelques bonnes pratiques simples pour rendre votre site web plus éco-responsable.

Mesurez l’impact de votre site

C’est là la première étape pour connaître l’ampleur de la tâche à venir : Faut-il revoir la totalité de votre site ou quelques modifications suffiront ?

Pour le découvrir, vous trouverez sur le web des calculateurs d’empreinte carbone.

Voici les plus connus :

Vous trouverez plus d’informations sur ces outils, ainsi qu’une grille d’analyse des résultats ici.

Optez pour un hébergement vert

Il doit être local … pour les utilisateurs de votre site.

Rien ne sert d’installer votre site chez un hébergeur « Made in France » si vous vendez vos produits à l’autre bout du monde.

C’est surtout un hébergeur qui alimente ses serveurs avec des énergies vertes et renouvelables.

Enfin, certains mènent une véritable politique RSE ou investissent dans des projets éco-responsables.

Ils cherchent à être écologiques au-delà de leurs serveurs et de leur consommation d’énergie.

Pour vous orienter, voici une liste non exhaustive d’hébergements verts reconnus :

Osez un design épuré

Le but est de limiter le nombre d’éléments sur votre site web. On vise donc un design épuré et sobre.

Ce qui ne veut pas dire « vide » : gardez ce qui vous est nécessaire !

Pensez à vos besoins, à vos contraintes aussi et supprimer ce qui ne vous permet pas d’y répondre.

Adoptez l’approche « mobile first » (le mobile en premier) :

Quels éléments de votre page sont importants au point d’être absolument visibles sur smartphone, quand le visiteur a peu de réseau ou est limité par la consommation de données ?

Ensuite, il suffit de revoir votre graphisme pour tablette et ordinateur en essayant de ne garder que ces éléments, sans en ajouter d’autres.

Seul le nécessaire reste !

Limitez les vidéos

Une vidéo intégrée sur votre site ajoute 1 Mo de transfert de données environ. C’est le type de fichier qui est le plus consommateur en ressource pour votre site. Et s’il y en a plusieurs sur la même page …

Dans un premier temps, ne gardez que les vidéos qui offrent un contenu intéressant pour les visiteurs et qui servent votre stratégie marketing. Pas plus.

Pour celles qui restent (s’il en reste), désactivez la lecture automatique.

Ainsi, seuls les utilisateurs intéressés chargeront la vidéo.

Optimisez les images

Parmi les ressources gourmandes, il y a les images. Lourdes à stocker et à transférer, leur impact est vraiment important.

Comme pour les vidéos, on commence par trier celles qui ne sont pas nécessaires.

Pour les images qui restent, il faut les compresser pour les rendre plus légères.

Vous trouverez de nombreux outils sur le web pour le faire. Mon préféré ? TinyJPG.

Aussi, n’hésitez pas à utiliser les derniers formats d’images développés.

WebP pour les images, SVG pour les pictogrammes. Ces formats ont été créés pour améliorer les performances et, indirectement, l’éco-responsabilité de vos visuels.

Pensez à la compensation carbone

Malgré les conseils précédents votre site n’est pas zéro carbone ? C’est normal.

L’éco-conception se base sur trois piliers primordiaux : Eviter, réduire, compenser.

Il est l’heure de compenser !

Renseignez-vous sur le web, les associations qui luttent contre le réchauffement climatique sont nombreuses. Faites des dons, plantez des arbres, le bilan carbone de votre site s’améliorera.

Quelques projets à suivre :

Attention ne vous contentez pas « simplement » de la compensation carbone.

Veillez bien à éviter les consommations inutiles et à réduire au maximum celles qui ne peuvent être évitées. La compensation vient en dernier.

Pour conclure !

Lorsque vous rendez votre site plus éco-responsable, vous protégez la planète en réduisant votre impact numérique, bien sûr.

Mais c’est également excellent pour :

  • L’expérience des visiteurs sur votre site,
  • L’accessibilité,
  • Les performances,
  • Le référencement,
  • Votre image,
  • Votre porte-monnaie !

Pas mal, non ?

Vous avez envie de vous lancer ? D’en savoir plus sur le sujet ? Céline de Dev’Impulse est là pour vous guider si vous avez un projet d’éco-responsabilisation d’un site existant, de création ou de maintenance de site écologique.

Continuez à agir...
... grâce à l'un de nos autres articles de blog !
20 septembre 2022
Entreprise : aller plus loin que l’index d’égalité professionnelle : pourquoi, comment ?

Depuis 2019 nous avons vu apparaître un nouvel outil permettant d’avoir un aperçu de l’égalité entre les femmes et les hommes dans les entreprises ...
Selon les derniers chiffres disponibles de 2018, à salaire équivalent les femmes gagnent 9% de moins que les hommes alors même que cela fait 50 ans que l’égalité salariale entre les sexes est obligatoire.

Continuer à lire ...
14 juin 2022
Pourquoi la livraison à domicile est-elle un problème écologique et social ? Discutons du « dernier kilomètre » pour l’e-commerce !

L’e-commerce s’est énormément développé ces dernières années. C’est à la fois une concurrence aux petits commerces de proximité, une opportunité pour des jeunes marques de se développer sans local et une facilité pour les consommateurs d’acheter des produits non vendus près de chez eux. Cependant, l’e-commerce engendre des livraisons personnalisées, souvent effectuées en véhicule thermique. Cela augmente les émissions de GES inhérentes à ces déplacements. Nous allons parler en particulier de ce qu’on appelle le « dernier kilomètre » qui se révèle le plus impactant de manière écologique et sociale.

Continuer à lire ...
19 mai 2022
Les actions éco-responsables en entreprise pour surmonter son éco-anxiété

Il paraîtrait que l’on passe la moitié de sa journée au travail. C'est l'occasion d'initier vos collègues à la transition écologique collective et efficace en entreprise, vous ne trouvez pas ? 🤔 Cet article vous présente les actions écoresponsables en entreprise pour surmonter l'éco-anxiété. La prise de conscience écologique étant en effervescence, nombreux sont les […]

Continuer à lire ...
1 2 3 10